L'artiste   /   Parcours artistique
 
 
 
Vivre trente ans parmi des artistes, forcément, ça finit par déteindre un peu.

J'étais plutôt un passionné du vent et de la mer, mais ce que j'ai appris auprès de Francine Toulemonde, sculpteur-fondeur, mon épouse, et d'une kyrielle d'amis céramistes, verriers, peintres et sculpteurs qui fréquentaient notre univers, c'est avant tout à regarder et ensuite à me faire ma petite idée : Juger la technique c'est un premier pas, dire si on aime ou pas c'est un peu plus difficile, savoir si l'oeuvre est originale et marquante, c'est là que le débat s'installe.

Auprès de Francine, je suis principalement intervenu dans la réalisation des œuvres monumentales. A la fonderie, je l'assistais dans toutes les étapes de la réalisation des bronzes, parallèlement, j'ai mené des recherches pour transformer le végétal en bronze. Quelques années après son décès j'ai repris ce concept.

Au hasard des promenades, voyages et excursions, j'ai accumulé tout un tas d'objets : graines, os, racines, galets. C'est ma source d'inspiration pour raconter mes petites histoires. Je puise dans la nature les éléments qui me manquent, je les assemble et les transforme en bronze.

Parfois, comme pour « En avant la musique » clin d'oeil à Franquin et son Gaffophone, toutes les pièces étaient là et la sculpture colle parfaitement à ma première idée, d'autres fois et là c'est plus amusant le projet évolue en cours de réalisation, ainsi j'avais moulé un choux romanesco dans l'idée de faire «l'homme à tête de choux» de la chanson de Gainsbourg et j'ai vainement cherché les éléments du corps. Quand j'ai retiré d'un tas de bois une racine de prunier, c'était parfait, mais vu la courbure des hanches, ça devenait évidemment « la belle à tête de choux ».

Cette démarche créative et somme toute assez agréable, car en voyage, en randonnées ou dans ma cuisine, mon oeil et mon cerveau sont en alerte, en témoigne le homard dont les pattes ont fini sur l'araignée de « La vie ne tient qu'a un fil »

Je ne sais pas où cette série intitulée "Naturellement bronze" va m'emmener mais je vous invite à m'y suivre.